Le conseil municipal de Montfort-le-Gesnois se prononce pour le maintien de son bureau de poste.

Au début du mois de juillet, nous apprenions la décision de la Direction de la Poste de réduire le volume horaire d’ouverture. Tout au long de l’été, vous avez répondu massivement à notre questionnaire (53%). Les chiffres témoignent de votre intérêt pour LA POSTE et du lien viscéral avec ce service public. Au même titre que l’école, elle est l’un des symboles forts du service public, auxquels nous restons attachés.

Nous avons souhaité également écouter les représentants des organisations professionnels pour nourrir notre réflexion. Enfin, la réunion publique du 12 septembre est venue clôturer cette phase de communication, d’écoute et de concertation avant la décision du conseil municipal du 16 septembre 2014.

Après l’annonce de la réduction des horaires d’ouverture du bureau de poste faisant ainsi passer les heures d’ouverture de 25 heures 30 à 20 heures à compter du 3 novembre au motif d’une baisse de l’activité depuis 2008, le conseil municipal (à l’unanimité) s’est prononcé pour le maintien de son bureau de poste avec une adaptation des horaires en cohérence avec les besoins des habitants et s’apprête à engager une discussion âpre avec la Direction de la Poste.

L’enjeu était simple : soit la commune acceptait de passer en agence postale, soit le volume horaire diminuait de 5 heures 30 avec une fermeture à 16 heures, horaire en aucun cas adapté aux besoins d’une commune dont la population est supérieure à 3000 habitants avec la perspective d’un service public postal qui disparaît.
Le conseil municipal ne pouvait en aucun cas accepter cette application sans réagir ! La Direction de la Poste a donc été d’ores et déjà contactée afin de lui notifier officiellement notre décision et lui exposer les actions à venir et notre réflexion à court et moyen terme.

En effet, l’heure n’est pas à défaire la pelote de la présence postale, mais au contraire à prendre appui sur ce qui existe et à élargir le réseau, en répondant encore plus aux besoins de service public, il doit toutefois être tenu compte de l’aménagement de plus en plus urbain de villages périphériques des grandes et moyennes villes, sans que La Poste ne desserte pour autant les communes rurales.

Il nous parait donc indispensable et nécessaire que la Direction de la Poste accepte de revoir les horaires d’ouverture de son bureau de poste afin de les adapter aux besoins des usagers et des entreprises, à savoir une ouverture au minimum jusqu’à 17 heures 30. Cette absence d’adaptation aux besoins des clients est fortement ressentie (78%). Une remise à plat des horaires est donc attendue et nécessaire.

Par ailleurs, l’évolution du réseau postal doit être effectuée avec les communes et nous attendons des responsables départementaux de la Poste une cohérence territoriale sur la présence des points de contact sur le territoire de l’intercommunalité, à l’échelle d’un bassin de vie. En effet, l’accès aux services postaux, bancaires, numériques doit être un droit pour tous et notamment pour nos concitoyens les plus défavorisés qui n’ont pas la possibilité de se déplacer vers les villes.

Enfin, le maintien du bureau de poste avec des horaires adaptés nécessitera la réalisation de travaux permettant l’accessibilité aux personnes handicapées et la nécessaire réflexion des flux de circulation et de stationnement dans la Grande Rue à court terme et à moyen terme dans une approche de délocalisation de l’emplacement actuel du bureau de poste.

L’évolution de la Poste ne doit et ne peut se faire qu’avec les élus.

rapport Proximité La Poste Site Internet

communiqué de presse

quis elit. ut non venenatis, commodo elit. id, risus.