Vœux du Maire de Montfort-le-Gesnois

Vendredi 9 janvier 2015

********

P1030824 Madame La Conseillère Régionale,

Monsieur Le Conseiller Général,

Mesdames et Messieurs les Elus,

Messieurs les représentants des Sapeurs-pompiers,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations,

Mesdames et Messieurs les représentants du monde économique,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous souhaite la bienvenue et que je vous adresse, en mon nom personnel et au nom de tous mes collègues du conseil municipal, nos meilleurs vœux pour 2015. Que cette année vous apporte joie et bonheur. Qu’elle exauce vos souhaits et vous apporte, à vous et à tous ceux qui vous sont chers, succès et épanouissement dans vos projets personnels et professionnels. De nature optimiste, je souhaite que l’année qui s’ouvre se révèle plus sereine et moins éprouvante que 2014.

Malheureusement, nous éprouvons un sentiment d’horreur absolue face aux événements tragiques qui ont eu lieu ce mercredi à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo, l’exécution d’hommes et de femmes,  victimes de la défense de  la liberté d’expression. Nous éprouvons un sentiment d’horreur devant les événements dramatiques qui se sont déroulés en France ces dernières heures. Devant de tels actes de terrorisme, nous devons être unis et solidaires. A cette heure, nos pensées se tournent vers les victimes et leurs familles et nous devons saluer les forces de l’ordre qui  sont intervenues pour maitriser les terroristes.

Je vous demande maintenant une minute de recueillement et de silence en hommage aux victimes.

Cette soirée est, néanmoins,  l’occasion de nous retrouver pour passer ensemble un moment de convivialité tout en évoquant l’année écoulée et celle qui commence. C’est aussi l’occasion de remercier tous ceux et toutes celles qui œuvrent au service de notre collectivité, bénévolement ou professionnellement. Leur engagement est essentiel à la vie de la commune.

L’année 2014 aura été, encore, pour beaucoup d’entre vous difficile. Dans un contexte économique instable, caractérisé par une reprise lente et inégale, vous êtes inquiets pour l’avenir de vos enfants face au chômage et  aux inégalités sociales.

Le budget 2015 de l’Etat traduit l’exercice complexe que le gouvernement s’efforce de réaliser pour, d’une part, conduire les réformes essentielles à la croissance et l’emploi et, d’autre part, préparer et anticiper les mutations auxquelles devra faire face le Pays, tout en poursuivant la réduction des dépenses publiques. Vaste chantier !

C’est dans ce contexte de contraintes, d’efforts demandés aux Français mais aussi imposés aux collectivités territoriales que nous continuons à avancer. Il n’est pas question de céder à la fatalité. A ces inquiétudes, nous opposons la volonté et l’action.

Ce soir, je suis très heureux de croiser des regards complices, de saluer la présence d’hommes et de femmes  engagés pour leur commune.  Ensemble, nous relèverons les défis de demain pour notre territoire. Vous pouvez compter sur l’ensemble de l’équipe municipale que j’ai eu l’honneur et le plaisir de conduire lors des élections de mars dernier.

Cette équipe renouvelée, elle se veut encore plus proche de vous. Votre participation en amont des projets, constitue un facteur essentiel du bon déroulement des opérations et d’appropriation des projets et actions que nous souhaitons mettre en œuvre. Cette volonté de proximité, elle se traduit par la création d’un poste d’adjoint dédiée à cette proximité avec la mission d’expliquer nos projets et nos engagements, de vous y  associer, de vous consulter. Et, je sais pouvoir compter sur sa détermination pour mettre en place toutes les actions nécessaires à cette volonté de dialogue.

*****

Pour mener à bien tous nos engagements, je me  suis entouré  de femmes et d’hommes compétents, investis et passionnés. Leur complémentarité et leur diversité sont une richesse. Il m’incombe de fixer les orientations, d’être à l’écoute, de défendre les intérêts de la commune, d’être votre porte-parole, de tisser un réseau solide d’appuis  pour défendre les intérêts de Montfort-le-Gesnois aujourd’hui et demain.

L’équipe rapprochée des adjoints qui m’entourent, est un des éléments clé de cette réussite avec les conseillers municipaux investis dans les commissions et groupes de travail. Cette équipe il me revient de l’animer.

Notre travail est synonyme de détermination,  pragmatisme,  pugnacité, volontarisme mais il est aussi basé sur des valeurs de  dialogue avec tous les acteurs concernés : personnel communal, présidents d’associations, acteurs économiques, enseignants et population.

Notre investissement est une exigence et la condition de notre réussite !

*****

Notre réussite dans l’aboutissement de nos projets demandera  plus que jamais la maîtrise de nos dépenses. Nous évoluons dans un paysage budgétaire particulièrement contraint.  Les collectivités ont toujours été, en matière financière, d’une grande responsabilité.  La décision du gouvernement de diminuer les dotations aussi fortement sur les prochaines années parait, tout à la fois, brutale et inéquitable.  On l’a assez répété : la baisse des dotations risque de mettre l’investissement local en panne !

Mais il y a pire encore : en 2018, au terme prévu de la baisse des dotations, la majorité des communes pourrait avoir du mal à boucler leur budget ou à rembourser leurs dettes.

Pour Montfort, c’est une perte estimée aujourd’hui à plus de 30 000€ par an sur la dotation de base. Sur nos craintes d’une perte de recettes liées au redécoupage de la carte cantonale, la loi de Finances 2015 prévoit que les actuels chefs-lieux de cantons continueront à recevoir leur part de la dotation de solidarité rurale.  Même si cette disposition va dans le bon sens, la baisse cumulée des dotations sur la période 2014-2017 est une mesure sans précédent et va produire des effets dont nous ne maîtrisons pas toutes les conséquences.

Il faudra maintenant essayer de faire avec beaucoup moins. Rogner sur l’investissement : C’est le choix le plus facile à appliquer, et qui soulage le budget d’investissement comme de fonctionnement : en choisissant de ne pas construire un équipement, par exemple. Mutualiser : le mandat qui s’ouvre sera celui de la mutualisation. Les élus vont devoir démontrer leur capacité d’offrir un meilleur rapport qualité-prix pour le contribuable ou l’usager.

Avec un budget de fonctionnement de 2.5M€ constitué à 53% de recettes fiscales et de 37% de dotations de l’Etat, nous devons toujours analyser, anticiper, planifier, maîtriser nos  dépenses  afin d’optimiser nos marges de manœuvre.

En ce sens, la « mission » de maire, c’est aussi une mission de «chef d’entreprise» au service de la collectivité et de gestionnaire qui doit être très précautionneux dans le juste équilibre entre l’appel à l’effort des contribuables et la répartition des ressources entre des services publics de proximité et des investissements préparant l’avenir.

Bien entendu,  tout est perfectible ! On peut toujours faire mieux mais à quel prix ? En augmentant la fiscalité? En diminuant la qualité des services rendus? Ce n’est pas notre choix.

****

Depuis notre élection, nous nous sommes fortement mobilisés. Il en est ainsi  de la formidable mobilisation des uns et des autres pour le maintien de notre bureau de poste. Votre forte participation à plus de 53% dans la consultation de l’été en témoigne. Pour autant, la bataille n’est pas gagnée. Après maintes et maintes discussions, interpellations, la Direction de la Poste campe sur sa décision de réduction des horaires d’ouverture. Ainsi depuis le 1er janvier, l’amplitude horaire hebdomadaire est passée de 25 heures 30 à 20 heures.

Nous avons mené une énième intervention. Nous en connaitrons le résultat dans les prochaines semaines. Mais il est clair que de réduction en réduction, la Poste cherche à nous pousser vers des solutions partenariales de type agence postale.

S’agissant de l’aménagement urbain et de la réhabilitation de nos bâtiments, nous avons souhaité d’une part, réaliser un audit énergétique et d’autre part, réfléchir avec le CAUE aux scénarios d’aménagement possibles permettant de résoudre les problèmes de circulation et de stationnement, de  traiter la  réhabilitation du patrimoine communal, d’aménagement de la place Notre-Dame, et de soutenir et de développer le tissu économique etc. Ces études menées de concert avec le Conseil d’Architecture, nous permettront de disposer d’un outil  à la décision et de conseils avisés permettant de justifier et de débattre de l’opportunité de ces orientations d’aménagement. Ainsi, au cours de cette année, nous aurons l’occasion de vous présenter les hypothèses de travail (second semestre) dans le cadre de nos rencontres de proximité (rendez-vous de voisinage, exposition, réunion d’information etc…).

Ensuite, viendra le temps de la décision et de la planification budgétaire avec une programmation à court, moyen et long terme en fonction des enjeux de sécurité et de qualité de vie.

Une des réformes emblématique du gouvernement – je veux parler des rythmes scolaires- qui aura suscité et qui suscite toujours de vives réactions des élus, aura demandé un investissement humain (mobilisation des services, des enseignants, des parents d’élèves) et financier important. Mise en place dès la rentrée scolaire 2013, nous n’aurons de cesse d’améliorer son application afin que nos enfants puissent s’épanouir et y trouver un accueil de qualité.

Un accueil de qualité doit bien entendu s’accompagner de travaux d’amélioration des bâtiments d’enseignement. Dès le mois de juillet, nous avons entrepris la réfection des classes et des locaux communs pour un montant de 106 000 euros. Nous serons attentifs tout au long de notre mandat à une programmation raisonnée d’investissements dans les locaux scolaires dans la mesure de nos financements et de la planification des autres investissements.

Par ailleurs, nous nous sommes mobilisés dès le mois de juin dernier pour le maintien d’une 6ème classe dans notre école élémentaire.

La vie associative est riche et dense à Montfort. Rapidement, nos efforts se sont portés sur la remise à plat de l’accès aux structures municipales. Cela a suscité quelques réactions, je le sais, mais cette remise à plat, était nécessaire. Nous avons, également, voté en décembre  un règlement pour l’attribution des subventions afin d’assurer transparence et équité.

Ce travail se poursuivra dès le début 2015 par la mise en place du Conseil Local de la Vie Associative, lieu de communication, d’échanges et de projets.

Enfin, je soulignerai la belle participation de l’ensemble des acteurs du monde associatif lors de l’édition de septembre 2014 du forum.

Cette proximité, nous avons également souhaité la mettre en œuvre avec les acteurs économiques de la commune (commerçants, artisans, chefs d’entreprises).  Nous avions pris l’engagement de rencontres régulières avec vous. Deux réunions ont eu lieu, une première en mai où nous avons tracé les grandes lignes de notre politique d’accompagnement, la seconde en octobre sur la règlementation applicable au 1er janvier sur l’accessibilité des commerces et autres établissements aux personnes handicapées. Nous organiserons d’autres réunions de ce type en 2015 afin de coller aux mieux à vos attentes et de vous accompagner. Pour cela nous ferons appel à des intervenants extérieurs qualifiés, chaque fois que cela sera nécessaire !

Communication, écoute, échanges, les premières actions engagées en 2014 : visite de l’Eco-quartier, extension du restaurant scolaire, la poste, ont suscité beaucoup d’intérêt et nous confortent dans notre volonté de poursuivre ce processus d’association aux projets communaux. Il en sera ainsi en 2015.

Les projets engagés se poursuivront. D’autres verront le jour.

Le premier semestre verra la réalisation de l’extension du restaurant scolaire devenue nécessaire à la fois pour le confort des enfants et du personnel. Cette réalisation a été confiée à l’architecte PREBAY et nous avons fin décembre choisi les entreprises, parmi lesquelles trois entreprises de la commune : LMBTP, BLONDEAU CARRELAGES et GOMBOURG. Au total c’est un coût de travaux de  357 803€ HT avec un montant de subventions de 217 293€ soit un taux de subventionnement de 61%  qui ont été inscrits au budget de la commune sur 2014/2015. Le bâtiment sera livré à la mi-juillet et sera opérationnel pour la rentrée scolaire 2015-2016. Nous aurons l’occasion de vous faire suivre l’évolution du chantier sur le site internet de la commune et nous aurons des moments de rencontre tout au long du semestre.

Par ailleurs, cette année sera marquée également par le renouvellement du marché de prestation de service de confection des repas au restaurant scolaire, l’actuel arrivant à terme à la fin de cette année scolaire.

Le parc informatique de l’école élémentaire et maternelle a été renouvelé et l’installation se fera prochainement en concertation avec le corps enseignant.

Enfin, nous installerons un comité de pilotage pour la création à la rentrée scolaire prochaine d’un Conseil Municipal des Enfants.

Nous engagerons également le diagnostic et la programmation financière de la mise en accessibilité des bâtiments et équipements communaux. Nous aurons en effet dans les trois prochaines années à réaliser les investissements rendus nécessaires par la réglementation.

Des travaux d’assainissement seront réalisés, route de la Vallée et des travaux de voirie Allée des Tilleuls et avenue de la Pécardière.

Par ailleurs, nous continuerons à suivre les travaux du chantier de la LGV Bretagne- Pays de la Loire et pour cela nul besoin d’une commission et nous serons particulièrement vigilants aux rétablissements des voies.

Enfin, s’agissant de la mise à disposition de locaux pour les professionnels de santé paramédicaux, les prochains mois verront une accélération du projet afin de répondre aux attentes de ces professionnels que nous avons rencontré.  C’était un de nos engagements de campagne.  Par ailleurs, nous avons écouté les médecins (deux sur quatre sont proches d’une fin d’activité) qui souhaitent un investissement de la collectivité à leur côté (financier, logistique, administratif) devant permettre la pérennisation et le développement de la présence médicale sur notre territoire et sur les communes avoisinantes. Rien n’est facile, tant les situations sont différentes d’une commune à l’autre et tant les prétentions des uns et des autres sont complexes. Nous aurons dans les toutes prochaines semaines à nous positionner sur cette sollicitation déterminante pour la poursuite de la présence de médecins sur notre commune.

Toutes ces projets, ces réalisations aboutissent grâce à la collaboration et au professionnalisme  de l’ensemble du personnel municipal qui, tous les jours, œuvre pour le bon fonctionnement de notre commune. Sans eux, rien ne serait possible.  Je les en remercie.

Mes remerciements s’adressent également à tous les bénévoles de nos 44 associations qui donnent de leur temps pour proposer des activités de qualité. Vous permettez à chacun de s’engager de manière collective et de s’épanouir dans cet engagement. Vous assurez une solidarité et une convivialité indispensables aujourd’hui pour créer du lien social dans notre société. La mobilisation pour le Téléthon est une fois de plus un exemple de solidarité et de générosité intergénérationnel.

Enfin, mes remerciements s’adressent aux équipes enseignantes des écoles de notre commune, qui prennent en charge nos enfants, les accompagnent dans leur scolarisation et préparent leur avenir éducatif. Je compte sur eux pour nous accompagner dans la création et la vie du conseil municipal des enfants.

Vous l’aurez bien compris, nous nous sommes engagés avec enthousiasme et détermination, nous avons pris à bras le corps les dossiers avec la ferme intention de les mener à bien dans la réflexion, la concertation avec cette préoccupation constante de préserver la bonne santé budgétaire de la  commune afin de poursuivre son développement malgré un contexte économique et budgétaire particulièrement difficile.

Bonne année 2015 à tous !

Paul GLINCHE

elementum suscipit dictum diam accumsan pulvinar ut mattis ut sem, eleifend ut